Site Officiel de Montaud 34

Plan national de Déconfinement

10 mai 2020

Le constat : nous allons devoir vivre avec le virus. Aucun traitement n’a, à ce jour, démontré son efficacité. Le virus va continuer à circuler. Le risque d’une 2e vague est à prendre au sérieux. Ensuite, la circulation du virus est hétérogène. Il faut prendre en compte les différences géographiques. Ne pas appliquer le même schéma là où la situation diffère. Protéger, tester, isoler : c’est le triptyque de la stratégie de déconfinement. La contagiosité apparaît 2 jours avant l’apparition des symptômes selon les médecins. Les gestes barrières et la distanciation sociale devront être plus respectés encore. Il conviendra d’ajouter le port du masque.

Les masques : 20 millions de masques grand public seront disponibles dès le 20 mai. Le gouvernement prendra en charge 50% du coût des masques financés par les collectivités, dans la limite d’un prix de référence. Les préfets disposeront d’une enveloppe locale pour aider les plus petites collectivités. Les entreprises doivent continuer à équiper leurs salariés. Les pharmacies et la grande distribution seront invitées à vendre des masques jetables ou lavables. En plus des pharmacies et de la grande distribution, une plateforme de e-commerce sera mise en place par la Poste à compter du 30 avril et distribuera à ceux qui en ont besoin chaque semaine plusieurs millions de masques grand public. Une enveloppe de 5 millions de masques lavables sera réservée pour les plus démunis.

Les tests : l’objectif de 700 000 tests par semaine est posé, en donnant toujours la priorité aux EHPAD. 

Isolement et cas contact : dès lors qu’une personne aura été testée positive, nous engagerons un travail d’identification et le test de tous ceux, symptomatiques ou non, qui auront eu un contact rapproché avec elle. Tous ces cas contacts seront testés et invités à s’isoler chez eux ou dans des hôtels réquisitionnés.

Le traçage : l’application de traçage Stop Covid sera soumise à un vote spécifique.

L’école : à partir du 11 mai : réouverture des écoles maternelles et primaires, de manière progressive et sur la base du volontariat, partout sur le territoire. Dans un 2nd temps, les collèges rouvriront avec les classes de 6e et de 5e en priorité. La décision sera prise à la fin mai pour les lycées. Les lycées professionnels rouvriraient toutefois en premier. Pas plus de 15 élèves par classe. Pas de masques pour les élèves de maternelle. Il n’est pas recommandé pour les élèves de primaire. Il sera obligatoire pour les collégiens (masques des collégiens fournis par l’État).

Les entreprises : feu vert pour un retour au travail à partir du 11 mai mais pas dans n’importe quelle condition. Il faudra privilégier le télétravail et les horaires décalés.

Les commerces : les commerces rouvriront également à compter du 11 mai sauf les cafés et restaurants. Les marchés seront en général autorisés sauf si les maires et préfets en décident autrement. Les centres commerciaux de plus de 40 000 m², au-delà des zones de chalandises, resteraient fermés.

Les transports : à partir du 11 mai, il sera possible de circuler librement sans attestation mais à moins de 100 km de son domicile.

Sports et rassemblements : la saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment de football, ne pourra pas reprendre. Les lieux de culte pourront continuer à rester ouverts, mais ne pourront pas organiser de cérémonies avant le 2 juin. Les cimetières seront ouverts dès le 11 mai. Quant aux rassemblements, publics ou privés, à compter du 11 mai, ils seront limités à 10 personnes maximum. Une règle qui ne vaudra pas pour les cérémonies funéraires, qui pourront rassembler 20 personnes.

Loi : le premier ministre proposera au Parlement d’adopter une loi qui, en plus de proroger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 23 juillet, autorisera la mise en œuvre des mesures nécessaires à l’accompagnement du déconfinement.

Last modified: 10 mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *